Agrèment

L'agrément ou l'ornement est une note ou groupe de notes, employés surtout dans la musique française vocale et instrumentale, des XVIIe et XVIIIe siècles (période Baroque), pour embelir avec des broderies une phrase mélodique, 

Les luthistes français utilisaient les agréments pour orner leurs pièces, mais aussi pour prolonger la courte durée du son du luth. les clavecinistes reprirent ce procédé d’écriture.

En Italie, les interpretes enjolivent et modifient la mélodie à leur guise, les ornements ne sont généralement pas notés.

En France, les ornements, sous le nom d'agréments, sont en général notés sur la partition par des signes.

L'Allemagne adopte une attitude moins catégorique et se situe en quelque sorte à mi-chemin.

Le mode d’exécution d'un agrément est libre et peut varier selon les compositeurs ou l’instrumentiste.

Liste des principaux agréments avec le terme musical auquel ils correspondent :

  • Le port de voix (appoggiature longue),
  • Le tremblement ou cadence (trille).
  • Le pincé (mordant).
  • Le doublé ou tour de gosier (grupetto).
  • Le coulé, l’aspiration (sorte de point d’orgue).
  • L’arpègement dans la musique de clavecin, de luth ou d’orgue. 

On trouve une explication détaillée des différents agréments dans les tables d’ornements des clavecinistes français (Chambonnières, L. Marchand, et surtout F. Couperin, notamment dans son Art de toucher le clavecin, 1717).

Quant aux ornements vocaux, on peut consulter les "Remarques curieuses sur l’art de bien chanter" de Bénigne de Bacilly.

 (source: Gallica, le dictionnaire de la musique; Larousse & Le guide illustré de la musique d'U Michels)

 
 
Traduction 

traduction française, francaise, francais, français agrément / ornement

traduction italienne, italien abbellimento

traduction allemande, allemand, deutsch Verzierung

traduction anglaise, anglais embellishment
 
 
(source: Vocabulaire pratique de la musqiue de R. Braccini)