Albéniz Isaac

5 partitions disponibles pour Albéniz Isaac .

Consultez et téléchargez toutes nos partitions par titre, auteur, Style ou instruments.

Albéniz Isaac Asturias Albéniz Isaac , partition pour Alto. arrangement par Viesly.
Albéniz Isaac Asturias Albéniz Isaac (v1), partition pour Alto. arrangement par Viesly.
Albéniz Isaac Espana :Prélude Op 165 Albéniz Isaac , partition pour Violon. arrangement par Viesly.
Albéniz Isaac Rumores de la catela Op. 71, No. 6 Albéniz Isaac , partition pour Piano. arrangement par Viesly.
Albéniz Isaac Rumores de la catela Op. 71, No. 6 Albéniz Isaac (v2), partition pour Piano. arrangement par Viesly.

Posez une question sur le forum à propos de Albéniz Isaac .

Attention

Cette partition n'est pas officielle (arrangement réalisé à l'oreille) et est téléchargeable gratuitement pour votre usage personnel. L'oeuvre initiale est pourtant peut-être protégée et nous comptons sur l'autorisation tacite des éventuels ayant-droits. Si un auteur ou une société accréditée désire s'opposer à sa publication, contactez-moi et elle sera aussitôt retirée.

 

Biographie Albéniz Isaac

Isaac Albéniz est un compositeur espagnol né le 29 mai 1860 à Camprodón (Catalogne/Espagne) et mort à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques/Frnace).

Ses parents ne sont pas musiciens mais cela n'empêche pas l'enfant précoce de révèler son don.


1863: Il prend ses premiers cours de piano à trois ans et joue en public l’année suivante.
Au cours de plusieurs tournées de concerts en Espagne, il s’impose à la fois comme virtuose et comme improvisateur.

1872-1873: Il fugue pendant un an en Amérique du Sud et aux États-Unis (il y retournera en 1874). 

1874-1880: il va en Allemagne où il prend des cours avec Carl Reinecke (compositeur allemand) puis en Belgique sous la direction de François-Auguste Gevaert (compositeur et théoricien de la musique belge) puis en Hongrie où il prend des cours avec Franz Liszt (compositeur, transcripteur et pianiste virtuose hongrois), et enfin en France où il prend des cours de Paul Dukas (compositeur français) et de Vincent d’Indy (compositeur et enseignant français).

1880: Il rencontre Liszt, puis donne des concerts en Amérique du Sud, à Cuba et en Espagne, où il écrit des zarzuelas (1882) avant de se marier et de se fixer à Barcelone, puis à Madrid (1885).

Ses premières oeuvres, très influencées par Schumann, Mendelssohn et Liszt, s’effacent alors derrière les différentes pièces de la Suite espagnole, par lesquelles il fonde l’école espagnole en s’inspirant des rythmes et des thèmes populaires.

1890-1893: Installé à Londres, Albéniz tente sa chance dans l’art lyrique, où il connaît un certain succès.

1894: Il se fixe à Paris, où il rencontre les franckistes ainsi que Dukas (compositeur français), Debussy (compositeur français) et Fauré (compositeur français), et devient professeur de piano à la Schola cantorum.

Sa véritable carrière commence avec La Vega (1897) et les Chants d’Espagne. Déçu par l’accueil de son pays natal, il se considère désormais comme un exilé, et les quatre cahiers d’Iberia, son chef-d’oeuvre, sont l’écho de cette déception.

Il meurt au Pays basque du mal de Bright à l’âge de 49 ans.

Albéniz fait figure de pionnier dans la renaissance de la musique espagnole au début du siècle.
Tempérament généreux et d’une inspiration inépuisable, il a trouvé sa suprême expression dans la musique de clavier et il en a porté l’écriture à un degré de perfection insurpassé.