Mozart Wolfgang Amadeus

52 partitions disponibles pour Mozart Wolfgang Amadeus.

Consultez et téléchargez toutes nos partitions par titre, auteur, Style ou instruments.

Mozart Wolfgang Amadeus La flûte enchantée: L\'air de Papageno Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Ensemble 3: Trio. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Violon. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus (v2), partition pour Violon. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Alto. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus (v1), partition pour Alto. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus (v2), partition pour Flûte Traversière. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus (v3), partition pour Flûte Traversière. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Flûte Traversière. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Piano. arrangement par Viesly.
Mozart Wolfgang Amadeus La marche turque Mozart Wolfgang Amadeus , partition pour Clarinette. arrangement par Viesly.

Posez une question sur le forum à propos de Mozart Wolfgang Amadeus.

Attention

Cette partition n'est pas officielle (arrangement réalisé à l'oreille) et est téléchargeable gratuitement pour votre usage personnel. L'oeuvre initiale est pourtant peut-être protégée et nous comptons sur l'autorisation tacite des éventuels ayant-droits. Si un auteur ou une société accréditée désire s'opposer à sa publication, contactez-moi et elle sera aussitôt retirée.

Wolfgang Amadeus Mozart, partitions

Wolfgang Amadeus Mozart

Parmi les hommes célèbres, qui brillent dans l'histoire de la musique en Allemagne, la première place appartient à Jean-Chrysostome-Wolfgang-Amédée Mozart. Le savant conseiller de la cour, Rochlitz, s'exprime à ce sujet, avec beaucoup de vérité et de justesse :

« C'est le sort des hommes distingués d'avoir contre eux les esprits bornés, qui, ne pouvant pas amoindrir le mérite de leurs œuvres, cherchent au moins à découvrir le côté faible d'un grand génie. Mozart a eu ses détracteurs, pendant sa vie , et il les a encore, depuis sa mort. Malgré sa grande popularité et l'effet prodigieux de ses compositions, il a été souvent méconnu.

On a beaucoup parlé de l'enfance extraordinaire de Mozart. Son talent précoce pour la musique, sa sensibilité, son caractère ouvert, ont donné lieu à de nombreux commentaires. Il n'y faisait pas attention, il dédaignait tout le bruit qu'on répandait autour de sa personne. La biographie de Schlichtegroll contribua à accréditer plusieurs anecdotes sur sa vie publique et privée. Les gens avides du merveilleux s'en emparèrent, bien que les détails donnés sur l'existence du grand artiste n'eussent rien d'authentique. L'auteur de cette biographie n'apprécie pas d'ailleurs, à leur juste valeur, les compositions colossales du maître ; sous prétexte de peindre l'homme, il avait accueilli trop légèrement un tas d'histoires qu'on débitait sur Mozart.

En vérité, nous n'oserions pas juger, d'après ces données, un homme d'une aussi riche organisation musicale, d'une activité surprenante, un homme qui vivait uniquement dans le monde de ses pensées et de son imagination, un grand musicien enfui, qui sut enfanter des chefs-d'œuvre impérissables pendant une courte période de sa vie. Duo dum faciunt idem, non est idem ».

Ainsi parle Rochlitz, qui connut le grand compositeur à Leipzig dans plusieurs réunions, ainsi que sa veuve plus tard, avec quelques amis intimes de Mozart.

 

Chronologie de Mozart et de ses oeuvres majeures

MOZART Wolfgang Amadeus, compositeur allemand né à Salzbourg en 1756 et mort à Vienne en 1791.

1756: Fils de Leopold Mozart (1719-1787) et de Anna Maria Pertl (1720-1778). Il fut baptisé Johannes Chrysostomus Wolfgang Theophilus. Theophilus fut transformé en Gottlieb, puis en Amadeus.


1759: Dès l’âge de trois ans, Wolfgang manifeste des dons pour la musique.


1760: A quatre ans, Wolfgang reçoit par son père Léopold, ses premières leçons de clavecin.


1762: Wolfgang compose de petits morceaux (Menuets K.2, 4 et 5 ; Allegro K.3) que son père transcrit sur le papier.


1763 - 1766: Tournée de trois ans dans plusieurs pays européens: (Départ Salzbourg, puis Munich, Augsbourg, Schweitzingen, Francfort, et Bruxelles)


1764: A Londres, rencontre avec Johann Christian Bach. Wolfgang compose sa première symphonie en mi bémol majeur K.16. et six Sonates K.10 à 15 pour clavecin et violon ou flûte traversière, dédiées à la reine Charlotte.


1765: A La Haye, Mozart compose au moins deux symphonies, celles en si bémol majeur K.22 et en sol majeur K.45a.


1766: A Paris, il compose "le Kyrie en fa majeur K.33". Puis de retour à Salzbourg, il écrit l’opérette "Die Schuldilgkeit des ersten Gebotes K.35", la comédie "Apollo et Hyacinthus seu Hyacinthi Metamorphosis K.38" et les quatre Concertos pour clavecin K.37, 39, 40 et 41.

1767: A Salzbourg, il compose l'opéra en 3 actes "Apollo und Hyacinthus" (Apollon et Hyacinthe), K.38.


1768: A Vienne, il compose "La Finta Semplice K.51" (La Fausse Ingénue), opera bouffe en 3 actes sur un livret de Marco Coltellini et "Bastien und Bastienne K.50", singspiel (œuvre théâtrale parlée et chantée en allemand) en 1 acte.


1769: A Vienne Wolfgang compose plusieurs oeuvres instrumentales "Cassations" 1 et 2 K.63 et 99, la Sérénade en ré majeur K.100, la Messe en ut majeur K.66. le TeDeum K.141. Début décembre, départ pour l'Italie.


1770: A Milan, il rencontre G. Sammartini. A Bologne il rencontre le Padre Martini et il crée l'opéra "Mitridate re di Ponto" (Mithridate, roi du pont) sur le livret de V. Cigna-Santi. Puis séjourne à Florence, Rome et Naples,


1771: A Padoue, il crée l'oratorio en 2 parties "La Betulia liberata". A Milan, fut donné la première de la l'opéra  pastoral Ascanio in Alba K.111, pour le mariage de l’archiduc Ferdinand et de la princesse Marie-B. de Modène.


1772: Wolfgang devient "Konzertmeister" titulaire à la cour de Salzbourg. Il compose 7 Symphonies, de la 15ème à la 21ème, une oeuvre théatrale "Il sogno di Scipione" (Le songe de Scipion) et un opera seria "Lucio Silla".


1773: A Vienne, Mozart compose la Sérénade K.185 pour les noces du fils d’Ernst Andretter, les six Quatuors à cordes K.168 à 173 (n° 8 à 13), dits Quatuors viennois, et la Symphonie n°25 K.183 en sol mineur.


1774: Il compose la Symphonie n°29 en la majeur K.201, le Concerto pour basson en si bémol majeur K.291, la Sérénade en ré majeur K.203 et les cinq premières Sonates pour piano K.279 à 283.


1775-1777; A Munich, c'est la première de l'opéra "La Finta Giardiniera". En mars, à Salzbourg, A Colloredo lui commande l'opéra Seria en 2 actes "Il Re pastore". Il compose la Sonate pour piano n°6 K.284, dite Sonate Durnitz, la Sérénade en ré majeur K.204, les quatre derniers Concertos pour violon et orchestre (K.211, 216, 218 et 219), Serenata notturna K.239 et la Sérénade Haffner K.250, des Concertos pour piano n° 6, 7 et 8, la messe en C majeur, Messe du Credo, la Messe de Spaur et le Concerto n°9 en mi bémol majeur K.271.


1778: A Kircheim-Boland, il fait la connaissance de la jeune cantatrice Aloysia Weber, dont il tomba amoureux mais épousa la soeur quelques années plus tard.  A Paris, il écrit la Symphonie n°31 K.297, la Symphonie concertante K.297b, le ballet des Petits Riens K.299b, le Concerto pour flûte et harpe K.299 et la Sonate "pathétique" pour piano en la mineur K.310 . Mort de sa mère le 3 juillet 1778

1779: Nomination au poste d’organiste de la cour.


1780: Commande d’un opera seria en 3 actes "Idomeneo, re di Creta", un singspiel inachevé "Zaide" K. 344


1781: Mozart quite définitivement le service de Colloredo. Il compose cette année, le Rondo pour violon et
orchestre K.373, 4 Sonates pour piano et violon K.376 à 379, la Sonate en ré majeur K.448 pour deux pia-
nos. Le Singspiel "Die Entführung aus dem Serail K.384" (l’enlèvement au sérail).


1782-1783: Il épouse Constance Weber. La première de l’Enlèvement au sérail suscita des réactions assez contradictoires. A Vienne il compose, le Prélude et fugue pour piano en ut mineur K.394, le finale en fugato, la Sérénade en ut mineur K.388, la Symphonie n°35 " Haffner", les Concertos pour piano n° 11, 12 et 13, le premier des six Quatuors à cordes en sol majeur K.387 dédié à Haydn. L'écriture de ces quatuors s'étala sur plus de deux années. Il composa cette année là également de nombreux chefs-d’oeuvre : La Messe en ut mineur K.427, la Symphonie n° 36 "Linz", une Fugue pour deux pianos K.426 (1783), les Concertos pour piano n° 14 à 19, la Sonate pour piano et violon K.454, et la Sonate pour piano no 14 K.475. Naissance du premier enfant de Mozart en 1783.

1784: Il composera 12 Concertos pour piano entre 1784 et 1786.

1785: Mozart adhére à la franc-maçonnerie. Il compose la "Maurische Trauermusik". Il écrit l'opéra-bouffe des "Noces de Figaro" (sur un livret de Lorenzo da Ponte tiré du Mariage de Figaro de Joseph Beaumarchais).


1786: Il écrit le sinsgpiel en 1 acte "Schauspieldirektor" (le Directeur de théâtre). Première représentation des Noces de Figaro.


1787: Il compose l'opéra en 2 actes "Don Giovanni". ainsi que la célèbre "Kleine Nachtmusik K.525" (Petite Musique de nuit). Cette année là, son père Léopold meurt à Salzbourg, à l’âge de soixante-huit ans. Il compose la  Symphonie n° 38. le Quintette à cordes en ut majeur K.515, leQuintette en sol mineur, laSonate pour piano à quatre mains, la Sonate pour piano et violon n°42.


1788: Pour survivre financièrement dans la capitale autrichienne, il doit exécuter divers commandes musicales. Il compose ses trois dernières symphonies : n°39 à 41 "Jupiter".


1789: il écrit trois Quatuors à cordes K.575, 589 et 590.


1790: Ecriture de l'opéra dramatique "Cosí fan tutte"


1791: Avant de mourir, il compose le Concerto pour piano et orchestre K.595, le Quintette à cordes en mi bémol majeur K.614, l’ Ave verum K.619, la Clémence de Titus, la Flûte enchantée, leConcerto pour cor inachevé K.412 (terminé parSüssmayr), leConcerto pour clarinette K.622, leRequiem inachevé K.626, L'opéra "Die Zauberflöte" (la Flûte enchantée). Le 5 décembre 1791, mort de Mozart.

(source: Vocabulaire pratique de la musqiue de R. Braccini)